Amazon, l’envers de l’écran

Amazon c’est la fin des librairies, c’est un serpent qui se mord la queue pour les maisons d’édition, c’est une étape supplémentaire dans la déshumanisation du travail…

« Avec ses patrons célébrés par Hollywood, ses écrans lisses et ses couleurs acidulées, l’économie numérique évoque l’immatérialité, l’horizontalité, la créativité. Enquêter sur Amazon révèle une autre facette. Celle d’usines géantes où des humains pilotés par ordinateur s’activent jusqu’à l’épuisement. »
La suite du texte de Jean-Baptiste Malet est à lire dans le Monde diplomatique de novembre 2013.

Enoga_Amazon

Publicités
Cet article a été publié dans Un pas de côté. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Amazon, l’envers de l’écran

  1. NG dit :

    L’article du Diplo est glaçant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s